Aperçu historique de l’Algérie

De par sa position stratégique au carrefour de l’Afrique et de la Méditerranée, l’Algérie, située au centre du Maghreb, a vu de nombreuses civilisations se succéder sur son territoire.

Les premiers indices de la présence humaine en Algérie remontent à plus d’un million d’années (homme de Ain hanech). Les premiers habitants berbères vivaient de l’agriculture, de pastoralisme et de chasse.

Environ 800 ans avant J.C, les Phéniciens fondèrent de nombreux comptoirs sur la côte algérienne.

Pendant les guerres puniques qui ont opposé Carthage à Rome, le roi berbère Massinissa, s’est emparé de Cirta (l’actuelle Constantine) dont il fit sa capitale. Le mausolée d’El Khroub témoigne aujourd’hui de la splendeur de cette époque.

Après la révolte de Jugurtha, petit fils du roi Massinissa, son royaume se morcela et malgré sa farouche résistance contre Rome ,la Numidie, tombée entre les mains des Romains, devint le grenier à blé de l’empire pendant des siècles. De cette période restent comme témoignages de nombreux vestiges archéologiques, notament à Djemila, Timgad,Tipaza et Chechell.

Dès 432, les Vandales sous le commandement de Jenseric, déferlèrent sur le territoire numide. Ils furent à leur tour, mis en déroute par les Byzantins en 533.

En 647, les Arabes, commandés par Okba Ibn Nafaa compagnon du Prophète, s’établirent sous l’étendard de l’Islam, en Algérie. Les tribus berbères adoptèrent l’Islam massivement et contribuèrent largement à son expansion et à son rayonnement jusqu’en Andalousie.

Plusieurs dynasties ont régné entre les VIIIème et XVIème siècles: les Rostomides (776-909), les Fatimides (908-972), les Zirides (972-1148) les Hammadites(1007-1152), les Almoravides (1052-1147), les Almohades (1147-1269)  les Zianides (1235-1554).

Les royautés qui gouvernaient l’Algérie, affaiblies par d’incessantes attaques espagnoles, ont fini par faire appel, en début du XVIème siècle, en 1514, aux frères Aroudj et Kheir Eddine Barberousse. Ces derniers, mandatés par le sultan de Constantinople ont contribué à chasser les Espagnols des côtes algériennes. En 1587,  l’Algérie devint régence ottomane jouissant, cependant, d’une large autonomie.

En 1830, débuta la colonisation française. Depuis cette date jusqu’au déclenchement de la guerre de libération nationale, le 1er novembre 1954, la puissance coloniale a dû faire face à la résistance du peuple algérien. L’indépendance de l’Algérie fut proclamée le 05 juillet 1962.

Source : Consulat d’Algérie

Publicités

La Science à Bordj Bou Arréridj

34

Bismillah ar-Rahmani Rahim

Bord Bou Arrédji est la wilaya n°34 d’Algérie. Pour tout futur Muhajir y souhaitant prendre la science il y existe deux Mashayakh connu qui sont Shaykh Abdelhamid et Shaykh Moustapha. Ils sont tout deux recommandés par les savants Shaykh Lazhar Siniqra et Shaykh Azzedine Ramadani. 

Le programme qui va être présenté est celui de Shaykh Abdelhamid mais le Shaykh Moustapha a un programme à peu près similaire. Ils ont inversé les cours entre le Maghreb et le ‘Icha, de sorte que lorsqu’il y a cours chez l’un, il n’y a pas chez l’autre, mais pour les cours du matin c’est chez les deux.

Le Programme Scientifique :

Chaque matin du Fajr au Chourouq (sauf le vendredi) :

Le cour commence par une explication des 40 hadiths Nawawi, c’est une assise collective avec la présence des élèves du Shaykh ainsi que celui qui souhaite rester parmis les prieurs. Le Shaykh interroge et écoute ceux qui ont appris par coeur les hadiths (que ce soit les gens de la masse ou les élèves)

Ensuite débute l’assise restreinte de fiqh car la plupart des prieurs quitte l’assemblée. Actuellement le livre étudié est « Al Oussoul min ‘Ilm al oussoul » de Shaykh Al Outhaymine (rahimahou Allah). En dehors de cela le Shaykh a chargé les élèves d’apprendre par coeur le matn « Al waraqat » de l’imam Al Jouwayni (rahimahou Allah) qui sera sûrement le prochain livre étudié.

*Le Shaykh écoute un par un les élèves réciter ce qui a été appris la veille.

Mardi (Maghreb au ‘Icha) : Ahkam Al Quran (tafsir)

Jeudi (‘Asr au Maghreb) : Ou’mdatou Al Ahkam (fiqh) et Kitab At Tawhid (‘aqida)

Samedi matin (9h à 11h) : Oussoul Thalatha (cour privé pour les soeurs)

Dimanche (Maghreb au ‘Icha) : Adab Al Moufrad de l’imam Al Boukhari

Egalement le Shaykh a récemment promis de donner de temps en temps après la prière du vendredi des directives sur le minhaj.

* Le programme ci-dessus est celui étudié au moment ou nous avons écrit l’article. Il changera au cours du temps. Le programme est pour les arabophones.

* Les soeurs ont un cours privé dans la semaine cependant pour les plus déterminées elles peuvent également assister aux autres cours dans la salle de prière pour femmes.

Témoignage d’un frère sur place : J’aime beaucoup la méthode d’enseignement de chaykh A3bdelhamid dans le sens où il oblige le hifdh (apprendre par coeur, en tout cas pour ceux qui assistent aux cours du matin) et pousse les élèves à faire des recherches par eux-même et ensuite à les présenter, et également nous dicte exactement ce qu’il faut écrire et j’ai remarqué la même chose chez le chaykh moustapha lorsque j’avais assisté à son cours notamment concernant le fait de dicter les points les plus importants sur lesquels l’élève doit se concentrer.

Article écrit le 12 juin 2016

{ Source : http://www.hijradirectiondjazair.com } * Aucune modification n’est tolérée et les articles doivent être partagés avec la source.