Slimane Bouhafs condamné pour « Outrage au prophète et dénigrement des préceptes de l’islam »

1761229_4_7bf7_la-photo-de-profil-de-la-page-facebook_5b53c4f0e1a1a6d92ffb79aa0b91bd9aPendant qu’en France on critique l’islam et les musulmans à longeur de journée voilà comment en Algérie on procède à ceux qui dénigre l’Islam.

Amnesty International a appelé samedi les autorités algériennes à « libérer immédiatement et sans condition » un militant récemment condamné à cinq ans de prison pour « outrage au prophète ». Slimane Bouhafs a été condamné le 7 août par le tribunal de Beni-Ouartilane (300 km au sud-est d’Alger) pour « outrage au prophète » Mahomet et dénigrement des préceptes de l’islam », à la suite d’articles publiés sur sa page Facebook, indique l’ONG dans un communiqué reçu par l’AFP. Son procès en appel est fixé au 31 août.

Le militant avait été arrêté le 31 juillet par des gendarmes et son domicile perquisitionné dans le département de Sétif (est) où réside ce père de famille de 49 ans. Pendant plusieurs jours, il a observé une grève de la faim à la prison de Sétif où il est détenu.

Selon des informations parues dans la presse algérienne, ce militant était converti au protestantisme depuis près de 20 ans. La Constitution algérienne, modifiée en février 2016, garantit la liberté de religion mais fait de l’islam la religion d’État.

Selon AI, « des dispositions vagues figurant dans le Code pénal et une ordonnance fixant les conditions et règles d’exercice des cultes autres que musulmans ont été utilisées pour persécuter des personnes pour l’exercice pacifique de leur droit à la liberté d’expression, de religion et de conviction. »

Source : les gens de la sunnah (whatsapp)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s