Archives pour la catégorie Actu et infos

Finalement Le ministre de l’Industrie et des Mines, Abdeslem Bouchouareb, a exclu hier le retour de l’importantion des véhicules de moins de 3 ans.

Le ministre, qui s’exprimait hier en marge du l’inauguration du Salon international de la récupération et de la valorisation des déchets à Alger, a affirmé que le retour de l’importation de véhicules était exclu tant pour les particuliers que pour les concessionnaires. Abdeslem Bouchouareb n’a fait que confirmer ce qu’il a déclaré récemment en marge de la 15e réunion ministérielle du Forum international de l’Energie (FIE) qui s’est tenu à Alger, où il a déclaré à la presse que «ce point (le retour de l’importation des véhicules d’occasion, ndlr) n’est pas abordé par le gouvernement et ne figure guère dans la loi de finances 2017». Avant lui, le ministre du Commerce, Bakhti Belaïb, avait pourtant avancé lors d’un Forum d’El Moudjahid qu’«on va lever cette interdiction et élaborer un cahier des charges bien précis qui permet de ne pas importer des véhicules représentant des dangers pour la circulation.

C’est-à-dire que nous allons autoriser l’importation de ces véhicules sous conditions.» Des propos qui ont été mal interprétés par la presse, selon le ministre de l’Industrie et des Mines, soulignant l’importance de «la mise en place, à travers un décret, d’un cahier des charges comme on l’a fait en 2015 pour les voitures neuves afin d’organiser le marché des voitures d’occasion».

Ainsi, pour le ministre, le marché local recèle déjà d’un «grand potentiel de véhicules d’occasion qui demande à être organisé et qu’il n’y a donc pas besoin d’importer ce genre de véhicules». Et de déclarer à ce propos qu’une équipe se penche actuellement sur l’organisation du marché des véhicules d’occasion à travers un cahier des charges qui vise à instaurer la traçabilité et la sécurité.

«Le cahier des charges qui va réguler le marché des véhicules d’occasion est en cours d’élaboration. Des équipes sont en train de travailler dessus et on annoncera ses conditions dès qu’il sera prêt», a-t-il précisé. A travers ce prochain cahier des charges, «un marché de la voiture d’occasion sera créé», a-t-il ajouté. Selon le ministre, dans ce marché des voitures d’occasion, «il y aura des spécialistes qu’on va orienter et qui vont s’impliquer.

Ainsi, lorsqu’un client veut acheter un véhicule, il aura la traçabilité et un minimum de garantie pour sa sécurité et son intérêt financier, tout comme on le fait pour les véhicules neufs.» A la question de savoir si les concessionnaires pourront acheter  localement les véhicules d’occasion pour les revendre, M. Bouchouareb a répondu que c’est le cahier des charges qui va déterminer ces aspects. 

Source : elwatan.com

Publicités

Deux terroristes interceptés dans le sud, six éléments de soutien arrêtés à Boumerdès

Deux terroristes ont été arrêtés, hier samedi, par l’armée à Bordj Badji Mokhtar, a annoncé le ministère de la Défense nationale dans un communiqué.

Un pistolet mitrailleur de type Kalachnikov et une quantité de munitions ont été saisis, selon la même source. « De même, un autre détachement et en coordination avec des éléments de la Gendarmerie nationale a appréhendé, à Boumerdès six éléments de soutien aux groupes terroristes », ajoute le ministère.

Source : http://www.tsa-algerie.com

Plus de taxe d’entrée en Tunisie pour les Algériens

frontire-algrietunisie-1-714x338

Les Algériens n’auront plus à payer une taxe en se rendant en Tunisie. Le gouvernement tunisien a décidé d’annuler cette décision, a annoncé ce vendredi 7 octobre la ministre tunisienne des Finances Lamia Zeribi, citée par la presse locale.

Cette annonce intervient à deux jours de la visite, dimanche, en Algérie du Premier ministre tunisien.

La décision tunisienne va provoquer automatiquement l’annulation de la mesure de réciprocité algérienne. En effet, selon l’avant-projet de Loi de finances 2017, l’Algérie compte appliquer le principe de réciprocité aux ressortissants étrangers dont les pays appliquent une taxe d’entrée ou de sortie aux Algériens.

Source : http://www.tsa-algerie.com

L’importation des véhicules de moins de 3ans à nouveau permis en 2017

Overview of the parking lot at the occupied Renault assembly plant in Vilvoorde, near Brussels late ..
Overview of the parking lot at the occupied Renault assembly plant in Vilvoorde, near Brussels late March 1, where workers are holding about 2,500 finished cars as bargaining chips in a conflict over the planned closure of the plant as part of a major reorganisation announced by Renault on February 27. The carmaker is expected to announce a 1996 loss, its first in 10 years. Renault plans to reduce the number of European production sites to 12 with the closure in July of its Belgian plant, moving production of Megane and Clio models to sites in France and -Spain. – RTXHNDN

Invité au forum d’El Moudjahid, Bakhti Belaïd, ministre du Commerce, a soutenu, aujourd’hui, que le gouvernement est en train de réfléchir pour la remise en place de l’importation des véhicules de moins de trois ans.

Le ministre a souligné que l’importation de ce type de véhicules sera régie par un cahier des charges rigoureux en matière de la sécurité des personnes. Il a ajoute que la loi qui va permettre de cadrer cette importation de véhicules de moins de trois ans sera introduit dans la loi de finance de 2017.

Il faut rappeler que le ministre du Commerce avait affirmé au printemps dernier qu’il n’était pas contre la mise en place de ce type d’importation de véhicules.

Est-ce la solution pour palier l’érosion des importations de véhicules neufs par les concessionnaires ? Trop tôt pour l’avancer, mais le gouvernement semble décidé à remettre en place le dispositif de l’importation des voitures qui coûtera en tout cas moins cher que celui des véhicules neuf.

Pas seulement, ce dispositif avait fait le bonheur de milliers d’Algériens mais aussi d’affairistes avant son interdiction par le gouvernement il y a quelques années. Il reste à savoir quelles seront les conditions que le gouvernement mettra en place pour éviter que le marché de l’automobile ne devienne le dépotoir de l’Europe avec les conséquences sur la sécurité routière que nous savons.

Source : http://www.lematindz.net

Une soeur en jilbeb tuée par balles par un homme en moto…

Dans un climat de pression constante en France pour les musulmans c’est avec grande tristesse que nous apprenons le meurtre d’une de nos soeurs à Pantin. Elle a était tuée par un homme en moto pas encore identifié. Nous demandons à Allah de lui faire miséricorde et chatie sévèrement l’assassin.

Faite des dou’as baraka Allahu fikoum.

Ps : Ce n’est pas forcement un acte islamophobe mais forcer de constater que cela y ressemble.

2016-06-14t063729z_231993326_lr1ec6e0ie6r0_rtrmadp_3_france-crime_0_0

mhammed-henniche-pantin-meutre-femme-voilee

MEURTRE TRAGIQUE : Un enfant tué par la femme de son oncle.. Les Algériens en colère réclament que la peine de mort soit à nouveau appliquée

C’est dans la tristesse que nous vous annoncons un nouveau scandal après le meurtre de la petite Nihal il y a quelques semaines. C’est il y a quelques jours une femme qui a poignardé le neveu de son mari les raisons sont encore inconnus. Cependant, cet acte atroce à suciter une réaction de colère de beaucoup d’Algérien dont le père de l’enfant qui ont réclamés la peine de mort !

Qu’Allah soulage le coeur de la famille du petit et rétribue la meurtrière selon son acte.

Témoignages du père

capture-decran-2016-09-10-a-13-31-43

{ Source : www.hijradirectiondjazair.com } * Aucune modification n’est tolérée et les articles doivent être partagés avec la source.

 

 

Un mouton retrouvé au matin devant un orphelinat à Béjaia à quelques jours du Aid

Un mouton ou plutôt Bélier fû retrouvé au matin devant un Orphelinat qui se situe à Béjaia à quelques jours du ‘Aid. La nouvelle a vite fait le tour de la ville puis de l’Algérie ou les dou’as pour le donateur anonyme ont affluées sur les pages des réseaux sociaux algériens.

On demande à Allah qu’il récompense le donateur ou la donatrice Allahu a3lem pour se beau geste et de permettre aux orphelins de passer une très bonne fête dans quelques jours ainsi que toutes les personnes et familles en difficultés à travers le monde.

14199570_706443392836225_868052065650980274_n

{ Source : www.hijradirectiondjazair.com } * Aucune modification n’est tolérée et les articles doivent être partagés avec la source.

L’Algérie ne cède pas à la pression internationale et condamne à 3 ans de prison Slimane Bouhafs pour « atteinte à l’islam et au prophète Mohamed »

011072014165919000000syna-592x296

Slimane Bouhafs, ancien policier et converti au christianisme depuis 1997, vient d’être condamné, ce mardi 6 septembre, à 3 ans de prison ferme par la Cour de Sétif, à 270 km à l’est d’Alger, où s’est tenu la semaine dernière son procès en appel. Un verdict jugé « extrêmement sévère » par les membres de sa famille, ses avocats et les militants des droits de l’homme qui s’étaient solidarisés avec lui.

Dans un communiqué publié lundi 5 septembre, la Ligue algérienne des droits de l’homme (LADDH), avait d’ailleurs demandé sa libération en arguant que « Slimane Bouhafs n’a fait qu’exprimer son opinion d’appartenir à un autre culte religieux », rappelant, au passage, que  « la liberté de culte est reconnue par la Constitution algérienne et garantie par les conventions internationales relatives aux droits de l’homme ratifiées par l’Algérie ».

Atteinte à la liberté d’opinion et de culte

Condamné en première instance à 5 ans de prison ferme et à 100 000 dinars d’amende pour « atteinte à l’islam et au prophète Mohamed », sur la foi de publications postées sur sa page Facebook, les magistrats en charge de l’affaire n’ont finalement retenu que les circonstances atténuantes alors que ses avocats avaient plaidé pour l’annulation pure et simple des charges retenues contre lui en raison des « très nombreuses irrégularités et vices de forme de l’arrestation puis du jugement en première instance, le 31 juillet dernier, au tribunal de Beni Ouartilane ».

De son côté, dans une déclaration faite la semaine dernière au site d’information Tout Sur l’Algérie, l’avocat Farouk Ksentini, président  de la Commission nationale consultative pour la protection et la promotion des droits de l’homme (CNCPPDH), avait estimé que la condamnation de Slimane Bouhafs à 5 ans de prison ferme, en première instance, était « totalement excessive » et que « l’Algérie ne devait pas donner l’image d’un pays musulman qui persécute les chrétiens ».

Source : http://www.jeuneafrique.com