Archives pour la catégorie Masjid

Salle de prière entre l’autoroute de Setif et d’Alger

Ce diaporama nécessite JavaScript.

{ Source : www.hijradirectiondjazair.com } * Aucune modification n’est tolérée et les articles doivent être partagés avec la source.

Publicités

Petite histoire de l’université islamique et de la mosquée Emir Abdelkader (Constantine)

10483632_648941161840841_6825745253010107612_n

C’est en 1968 que l’idée de construire une grande mosquée à Constantine prit naissance.
A l’origine, il ne s’agissait que d’une simple mosquée avec cette condition que les promoteurs désiraient un lieu de prière pouvant contenir 10.000 fidèles.
Le projet initial ne tenait aucun compte de l’environnement – lieu encaissé et d’accès difficile et sa réalisation devait se faire dans le quartier « Emir Abdelkader » d’où l’appellation de l’actuelle mosquée.Sur l’initiative de notables Constantinois, des fonds furent récoltés pour la construction de la mosquée.
Le Colonel Benahmed Mohamed Abdelghani membre du Conseil de la Révolution et Commandant la 5ème Région Militaire après différents contacts avec les promoteurs, prit à cœur le projet et le soumit au Président du Conseil de la Révolution et du Gouvernement M. Houari Boumediène.

Le Président Houari Boumediène s’intéressa vivement au projet et sous son impulsion de simple mosquée, le projet se transformera en « Université Islamique et mosquée Emir Abdelkader ». La première Université islamique moderne algérienne naquit. Elle devait être suivie par deux autres : l’une au centre et l’autre à l’ouest du pays.
Les promoteurs du projet se sont constitués en un Comité Directeur devenu « maître de l’ouvrage ».

Les études furent confiées au Bureau d’Etudes Techniques, de la SONATRACH. Ce dernier conçut donc l’ensemble du projet dont les terrassements furent confiés au Génie Militaire (décembre, janvier 1976-1971) et la réalisation à la DNC-ANP (Convention du 22 Février 1972).

Une campagne fut alors lancée à l’effet de recueillir des fonds auprès de la population et le premier à répondre d’une façon concrète a été le ministère de l’Agriculture et de la Réforme Agraire. Bien d’autres ont suivi depuis.

L’ensemble a été inauguré en 1994.